07 février 2007

EXCLUSION DE GEORGES FRECHE

La Commission nationale des Conflits s’est réunie le samedi 27 janvier 2007 pour statuer sur le "cas Frêche". A l’unanimité de ses membres présents, la Commission a décidé son exclusion.

NPS tient à saluer la mobilisation des militants du Parti socialiste, décidés à ne plus tolérer que de tels propos soient tenus, et d’autant plus lorsqu’ils le sont par des représentants socialistes.

Nous remercions notamment les signataires de la pétition "Appel à la célérité et la clarté des socialistes".

Commission Nationale des Conflits - Décision du 27 janvier 2007

La Commission Nationale des Conflits du Parti Socialiste, réunie ce matin, a évoqué les conséquences des propos tenus par Georges Frêche le 14 novembre dernier lors d’une séance du conseil d’agglomération de Montpellier. La Commission nationale agissait sur la demande du Bureau National du Parti.

Après avoir entendu son rapporteur, entendu les arguments de la direction du Parti, entendu les défenseurs de Georges Frêche présents, après en avoirdébattu, il est apparu aux membres de la Commission que, sans conteste, ces propos ­ au-delà de leur caractérisation pour le droit, ne sont pas compatibles avec les valeurs d’égalité et de respect des Droits humains qui fondent depuis toujours l’engagement du Parti Socialiste et qui sont contenues dans sa déclaration de principe mais aussi, plus largement, dans les principes constitutionnels de notre république.

Posté par AMBROISE_NPS à 21:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur EXCLUSION DE GEORGES FRECHE

Nouveau commentaire