24 septembre 2007

LOI SUR L'IMMIGRATION : COMMUNIQUE DE BERTRAND DELANOE

Au lendemain du vote à l’Assemblée Nationale d’une nouvelle loi qui rendra encore plus difficile l’entrée et le séjour réguliers sur notre territoire, une habitante du 10ème arrondissement, de nationalité chinoise, s’est défenestrée hier par peur d’une interpellation. J’appelle donc le Gouvernement au plus grand discernement, déplorant la pression grandissante qui s’exerce sur les étrangers de notre capitale, avec la multiplication des contrôles d’identité et des interpellations collectives.

Si une politique migratoire reposant sur des critères précis, ainsi qu’une stratégie de co-développement sont indispensables, le durcissement mécanique et incessant des conditions de régularisation n’aboutit, dans les faits, qu’à l’augmentation du nombre de sans papiers. Le recours aux tests ADN adopté hier à l’Assemblée nationale s’inscrit dans cette dérive manifestement mal maîtrisée, remettant clairement en cause le respect de nos principes éthiques, composantes de « l’identité nationale ». En outre, les nouvelles règles de procédures relatives au droit d’asile fragilisent la protection des étrangers menacés dans leur pays.

Je regrette également les conditions parfois inhumaines d’application de la loi. La détermination de quotas pour limiter le nombre de régularisations des familles ayant des enfants scolarisés n’a pas permis une appréciation individuelle et juste des situations. Une vraie politique de l’immigration ne peut se résumer à un suivi obsessionnel d’objectifs chiffrés d’expulsions.

En tant qu’élu d’une collectivité locale, je ne voudrais pas que cette méthode édifiante et inadaptée aux réalités humaines, ne débouche sur un nombre croissant de dérapages et de drames individuels, comme celui qui s’est produit hier à Paris.

Source : Cabinet du Maire de Paris, Communiqué de presse relatif à la loi sur l'immigration en date du 21 septembre 2007.

Posté par AMBROISE_NPS à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur LOI SUR L'IMMIGRATION : COMMUNIQUE DE BERTRAND DELANOE

Nouveau commentaire