15 février 2008

UNE CERTAINE IDEE DE PARIS, PAR LIONEL JOSPIN

PS_NPS_11_LIONEL_JOSPINEn mars, nous aurons à choisir une certaine idée de Paris. Cette idée de notre ville, elle peut se dire en quelques mots.

UNE VILLE INTÈGRE.

Qui voudrait revoir le Paris des "affaires" et des dérèglements ? C'est ce que l'on pourrait craindre avec l'élection de la candidate de l'UMP, qui a vécu les errements du passé sans jamais s'en distancier. Je préfère que soient sauvegardées la rigueur de comportement et la transparence de gestion de Bertrand Delanoë et de son équipe.

UNE VILLE ACTIVE.

Comment évolue Paris aujourd'hui ? Des habitants plus nombreux, des emplois en hausse, des dépenses de fonctionnement contenues, des équipements publics multipliés, des logements sociaux par dizaines de milliers, des places en crèche par milliers, des espaces verts nouveaux, une pollution en baisse et... des impôts stables. C'est là la marque d'une bonne gestion et le signe d'un dynamisme. Je veux que cet élan se prolonge.

UNE VILLE DIVERSE.

Paris est à la fois une et multiple. Elle est grande, prestigieuse et belle. Elle est aussi active, industrieuse, populaire et, ici ou là, encore pauvre. Désormais, elle revit à l'est comme à l'ouest, et elle ne connaît plus de quartiers oubliés. Mais il reste beaucoup à faire. Et seule l'équipe sortante développe une vision équilibrée de la cité. Or cette diversité de la ville est essentielle, si l'on veut que Paris soit, pour ses habitants et aux yeux de ses visiteurs, humaine, attirante et aimée.

UNE VILLE ÉQUITABLE.

Tous les Parisiens, quelle que soit leur condition sociale, où que soit leur quartier, doivent être considérés et respectés. Tous ont droit à des écoles de qualité, des logements adaptés, des équipements, des espaces verts, des emplois, une véritable sécurité. Pour que la capitale soit celle de tous, il faut poursuivre l'offre diversifiée de logements, la multiplication des modes de transport, les actions intelligentes de rénovation urbaine, la lutte contre le chômage, la réduction des pollutions et des nuisances, l'effort pour les entreprises et l'innovation, la politique de solidarité (envers les victimes de violence, les démunis, les personnes seules, les handicapés).

UNE VILLE CITOYENNE.

Bertrand Delanoë a constamment dialogué avec les Parisiens. Il n'a pas dirigé de loin, mais donné plus de pouvoirs aux maires d'arrondissement, écouté les représentants des quartiers, consulté les habitants sur les grands projets. Il est allé, dans chaque arrondissement, à la rencontre directe des citoyens. Ses propositions pour une citoyenneté active dans la prochaine mandature sont novatrices. Aussi, au dilettantisme et à la distance de Mme de Panafieu, je préfère le sérieux et l'engagement total du maire

UNE VILLE CULTIVÉE.

"Paillettes", disent ceux qui caricaturent des initiatives pourtant populaires, comme Paris-Plage ou la Nuit blanche ! Mais ils oublient la restauration des musées et des théâtres, les moyens offerts à la musique, à la danse, à la chanson, aux créations architecturales, à l'installation dans les rues de Paris d'oeuvres d'artistes contemporains, aux équipements culturels des quartiers. En réalité, c'est toute la palette d'une politique culturelle large et profonde qu'a déployée Bertrand Delanoë et qu'il nous propose d'enrichir.

UNE VILLE INDÉPENDANTE.

L'impécuniosité de l'Etat ("les caisses sont vides" dit le président de la République) conduit celui-ci à vouloir se décharger d'une partie de ses obligations et de ses charges sur les collectivités locales. Paris est à cet égard une cible toute trouvée. Les intérêts des Parisiens doivent donc être défendus par une équipe municipale indépendante du pouvoir central. La tête de liste de l'opposition municipale serait hors d'état de résister à ses tuteurs politiques. Il faut, dans la capitale, un maire et une équipe prêts à dialoguer avec le gouvernement mais capables de faire respecter Paris.

UNE VILLE RAYONNANTE.

Paris appartient aux Parisiens, mais elle est une capitale du monde. Aujourd'hui, avec Bertrand Delanoë, elle retrouve son aura internationale, elle est devenue une référence dans le dialogue constant conduit entre les villes ; elle est respectée pour sa gestion et imitée dans nombre de ses initiatives. Attentifs à son histoire, amoureux de sa beauté, conscients de ses problèmes, comptables de son avenir, gardons-lui, par nos choix de mars, vigueur, harmonie et attrait.

Source : Le Monde en date du Samedi 16 janvier 2008. Lionel Jospin est ancien Premier ministre socialiste (1997-2002).

Posté par AMBROISE_NPS à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur UNE CERTAINE IDEE DE PARIS, PAR LIONEL JOSPIN

Nouveau commentaire