20 mai 2008

LE GRAND PARIS EST UNE EVIDENCE, PAR STEPHANE GATIGNON ET PIERRE MANSAT

Maire de Sevran, commune parmi les plus pauvres de la métropole, et adjoint au maire de Paris, capitale riche et attractive, ensemble nous prenons position : la métropole est la bonne échelle pour résoudre les inégalités entre nos villes. Nos réalités sont distinctes, notre avenir est commun. Le statu quo serait à coup sûr source d'étouffement. Il faut inventer un cadre démocratique, une gouvernance pour ce territoire. La métropole parisienne est un lieu de vie, d'échanges. Les villes, les départements qui la composent sont... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2008

"LES REFORMES MISES EN OEUVRE SONT INEGALITAIRES"

Le revenu de solidarité active (RSA) est censé garantir que tout retour au travail donne lieu à une augmentation de revenu. Pour financer ce projet de 13 milliards d'euros destiné à remplacer la plupart des minima sociaux (RMI, allocation de parent isolé, etc.), M. Sarkozy veut redéployer notamment les fonds de la prime pour l'emploi (PPE), qui profite à 8,5 millions de ménages modestes. Patrick Savidan critique la politique de redistribution du gouvernement. Qu'en pensez-vous du financement du RSA par redéploiement de la PPE ?... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2008

SERGE VOLKOFF : "LE CUMUL EMPLOI-RETRAITE NE DOIT PAS DEVENIR UN DEVOIR"

Seule idée du gouvernement pour régler le problème des retraites : allonger la durée de cotisation. Une mesure qui, au vu du faible taux de l’emploi des plus de 55 ans, pourrait se révéler inefficace. De plus, d’autres questions telles que la prise en compte de la pénibilité de l’emploi et le niveau des pensions de retraite doivent être posées. Serge Volkoff, Directeur de recherche au Centre d’études de l’emploi, revient sur ce sujet d’avenir. La réforme des retraites est l’un des leitmotiv de ces dix dernières années. Quel est... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2008

JUSTICE SOUS CONTROLE, PAR BERTRAND LOUVEL

La réforme annoncée de la Constitution aurait pu, pour la justice, être la double occasion de mettre fin à la dépendance de l'autorité judiciaire, encore à de nombreux égards sous le contrôle du pouvoir exécutif, et de rejoindre ainsi le mouvement d'ensemble des démocraties européennes. La réforme se présentait pourtant sous de bons augures. Le président de la République, après avoir constaté que "l'indépendance de la justice n'est pas pleinement garantie" et que "la justice est le troisième pilier de l'équilibre des... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2008

LYCEENS : LES RAISONS DE LA COLERE, PAR FLORIAN LECOULTRE

Si les lycéens descendent dans la rue depuis deux mois c'est bien que leur mouvement touche à des enjeux essentiels pour l'avenir du service public d'éducation. Des mobilisations locales, associant enseignants, parents et élèves ont débuté dès la notification aux établissements des dotations horaires avec lesquelles ils sont censés fonctionner lors de l'année scolaire 2008-2009. Au-delà des 11 200 postes en moins à la rentrée 2008, ce sont les 80 000 suppressions prévues pour les trois années à venir, s'ajoutant aux 25 300 postes... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2008

13 MAI 1968

Le 13 mai 1968, une manifestation appelée par les syndicats (CGT, CFDT et FEN) et par les partis de gauche (communistes et socialistes) rassemble quelque 800 000 personnes pour soutenir le mouvement étudiant. Georges Pompidou, qui est rentré de voyage, décide de rouvrir la Sorbonne afin de calmer le jeu. Les étudiants en prennent immédiatement possession et proclament son occupation permanente. Source : Courrier International, dossier spécial 1968. Source : www.parisenimages.fr. Défilé du 13 mai 1968, pont... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2008

07 MAI 1968

Le 7 mai 1968, les étudiants défilent dans Paris, se dirigent vers la tombe du soldat inconnu, Place de l'Etoile, et y chantent L'Internationale, puis occupent l'avenue des Champs-Élysées. Source : www.parisenimages.fr, Manifestation d'étudiants, sit-in sur les Champs-Elysées. Paris, 7 mai 1968. © Roger-Viollet.
Posté par AMBROISE_NPS à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2008

DEBAT : QUELLE POLITIQUE POUR L'EDUCATION ET LA JEUNESSE ?

La droite ne cesse de fragiliser l'Education nationale et de stigmatiser la jeunesse. Après le CPE, mis en échec par une vaste mobilisation citoyenne, après la diminution drastique des subventions aux associations, la suppression de milliers de poste d'enseignants obère aujourd'hui les chances de réussite des jeunes, en particulier, de ceux issus des milieux les plus défavorisés.  La solidarité entre générations et la cohésion sociale sont ainsi chaque jour un peu plus remises en cause par la politique... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2008

LA FORGE : PRESEMPTION DE DANGEROSITE

Pauline Rhenter, politologue, revient dans cette note intitulée “La présomption de dangerosité et la figure du fou dangereux” sur la loi de rétention de sureté. Introduction La loi de rétention de sûreté prévoit des mesures dites de prévention de la récidive de criminels condamnés pour des actes très graves et modifie la procédure concernant l’irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental. Elle se réfère à la notion de dangerosité, ce qui interroge d’emblée la possibilité et la légitimité de l’enfermement; en associant... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2008

FMI-FAIM, PAR SERGE HALIMI

Le Fonds monétaire international (FMI) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC) avaient promis que l’augmentation des flux de marchandises contribuerait à éradiquer la pauvreté et la faim. Cultures vivrières ? Autonomie alimentaire ? On avait trouvé plus intelligent : l’agriculture locale serait abandonnée ou orientée vers l’exportation. Ainsi, on tirerait le meilleur parti non pas de conditions naturelles — plus favorables, par exemple, à la tomate mexicaine, à l’ananas philippin —, mais de coûts d’exploitation plus bas dans ces... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]