12 septembre 2007

UN NOUVEAU PARTI SOCIALISTE POUR REIVENTER LA GAUCHE

La victoire de Nicolas Sarkozy et de la droite aux élections du printemps dernier ont déclenché un véritable rouleau compresseur politique et médiatique. Alors que la gauche en général et le PS en particulier ont du mal à y faire face, il est temps que les socialistes s'interrogent sur les raisons qui les ont amenées à une telle situation. Le bilan des campagnes présidentielles et législatives devra être fait, mais nous savons que notre échec vient de loin, qu’il a des causes structurelles, qu’il est l’aboutissement d’un lent recul... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 20:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2007

APPEL A LA MOBILISATION CONTRE LES FRANCHISES MEDICALES

Nicolas Sarkozy a annoncé la création de franchises médicales au prétexte de financer les plans "cancer" et "Alzheimer". On fait payer de plus en plus les malades D'abord présentées pour combler le déficit de la Sécu, aujourd'hui, proposées pour financer le plan Alzheimer, les franchises se rajouteraient à ce que les assurés sociaux doivent déjà payer. De lois en décrets, sous des prétextes variables – responsabilisation, trou de la sécu… – les assurés sociaux doivent payer toujours plus... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2007

XAVIER TIMBEAU : "ON GRILLE NOS CARTOUCHES POUR L'AVENIR"

Pour Xavier Timbeau, économiste à Sciences Po, le paquet fiscal répond avant tout à des promesses électorales idéologiques, au détriment de toute efficacité économique. Et le ralentissement annoncé de la croissance risque d’en accroître l’impact négatif sur les capacités d’investissement de l’État. Le "paquet fiscal" de 15 milliards d’euros élaboré par le gouvernement va-t-il réellement profiter, avant tout, aux plus aisés ? Il est clair qu’une grande partie des bénéficiaires de ce paquet fiscal est... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 13:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2007

ROBERT BADINTER : "NE PAS CONFONDRE JUSTICE ET THERAPIE"

Nicolas Sarkozy a annoncé des mesures nouvelles sur la justice, à l'occasion de plusieurs faits divers. A chaque fois, il affirme son intention de se placer du côté des victimes. Quelle doit être la place de la victime dans le processus judiciaire ? La justice pénale doit impérativement prendre en compte les intérêts de la victime, assurer le respect de ses droits et la réparation des préjudices subis. La victime doit être traitée en justice avec toute l'humanité que sa souffrance appelle. J'ai été le témoin jadis de... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2007

BENOIT HAMON : "IL Y A UNE DROITISATION DES ELITES SOCIALISTES "

Benoît Hamon, quadra, député européen et porte-parole du PS, craint une présidentia-lisation du PS et dénonce les « conversions » rapides. François Hollande a esquissé des réformes idéologiques et organisationnelles. A-t-il l’autorité suffisante pour les mener ? Benoît Hamon : Le problème n’est pas un problème de légitimité ou d’autorité. Les difficultés du Premier secrétaire aujourd’hui sont le résultat d’une forme de crise morale : certains ont des difficultés à considérer que la délibération collective les engage ; la... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2007

BERTRAND DELANOE : "JE SUIS CANDIDAT A PARIS A UN NOUVEAU MANDAT"

Souhaitant - ce sera son slogan - donner à Paris «un temps d'avance», le maire PS de la capitale tend la main à la fois aux Verts, aux centristes et même aux... sarkozystes. Mais à condition qu'ils adhèrent à son projet. Bertrand Delanoë, serez-vous candidat à un nouveau mandat ? Oui. Avez-vous hésité ? Ce n'est pas une décision qui va de soi, après un mandat qui aura duré sept ans. Donc j'ai bien réfléchi. Mais si j'ai décidé de m'engager à nouveau, c'est pour impulser une dynamique nouvelle. Mon projet consiste, avec... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 septembre 2007

BENOIT HAMON : "LE ROYALISME, UN OBJET POLITIQUE NON IDENTIFIE"

Au bout de ces trois jours, quel bilan tirez vous de La Rochelle ? Finalement, cela a été un rassemblement inoffensif, dans le sens où l’on nous promettait le pire. On a vu des députés socialistes attachés à se remettre au travail et ce n’est pas de la langue de bois. Avec un souci de la base au sommet du PS de la jouer collectif, d’inscrire sa contribution personnelle dans la construction d’une intelligence collective. C’est un peu triste de le dire mais c’est déjà une victoire, qui montre à quel point on pouvait être malade.... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2007

UNE MEMOIRE DE POISSON ROUGE, PAR MICHAEL MOGLIA

Les jeunes lions parient sur l’oubli de ce qu’ils ont été pour s’abstraire de leurs responsabilités. Après les éléphants, leurs éléphanteaux et la gazelle étaient apparus triomphants au soir même du second tour des élections législatives, les jeunes lions devenus en quelques semaines poissons rouges : pas plus de trois minutes de mémoire. Autoproclamés rénovateurs, ils auraient, alors que le processus d’analyse de la séquence écoulée proposé par le premier secrétaire ne fait que débuter, réponse à tous les maux... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2007

LA "RENOVATION" OU L'ART D'EXORCISER LES DEFAITES, PAR REMI LEFEBVRE

En 1993 et 2002, la refondation du parti a tourné à l'incantation commode. Qu'en sera-t-il aujourd'hui ? Que tout change pour que rien ne change " : la formule de Tancrède dans Le Guépard, de Visconti, résume les tentatives de rénovation entreprises par le Parti socialiste depuis une vingtaine d'années. La " rénovation " est chez les socialistes un rituel maîtrisé aux effets savamment domestiqués qui suit généralement les défaites. Renouveler le parti, le réinventer, le refonder : depuis 1993, les périodes... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2007

LES QUATRE ERREURS DE SEGOLENE ROYAL, PAR JEAN-LOUIS MISSIKA

Il reste utile et nécessaire de dresser un diagnostic précis de l'échec de la campagne de la candidate socialiste. Cela semble un siècle, et pourtant c'était il y a moins d'un an. En novembre 2006, en imposant son style et sa thématique, Ségolène Royal gagnait haut la main la primaire socialiste avec plus de 60 % des suffrages des militants, et caracolait en tête dans les sondages d'intentions de vote aussi bien au premier qu'au second tour. Et qui se souvient encore que l'avance de Ségolène Royal dans les sondages a duré jusqu'en... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]