31 août 2007

UNE MEMOIRE DE POISSON ROUGE, PAR MICHAEL MOGLIA

Les jeunes lions parient sur l’oubli de ce qu’ils ont été pour s’abstraire de leurs responsabilités. Après les éléphants, leurs éléphanteaux et la gazelle étaient apparus triomphants au soir même du second tour des élections législatives, les jeunes lions devenus en quelques semaines poissons rouges : pas plus de trois minutes de mémoire. Autoproclamés rénovateurs, ils auraient, alors que le processus d’analyse de la séquence écoulée proposé par le premier secrétaire ne fait que débuter, réponse à tous les maux... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2007

LA "RENOVATION" OU L'ART D'EXORCISER LES DEFAITES, PAR REMI LEFEBVRE

En 1993 et 2002, la refondation du parti a tourné à l'incantation commode. Qu'en sera-t-il aujourd'hui ? Que tout change pour que rien ne change " : la formule de Tancrède dans Le Guépard, de Visconti, résume les tentatives de rénovation entreprises par le Parti socialiste depuis une vingtaine d'années. La " rénovation " est chez les socialistes un rituel maîtrisé aux effets savamment domestiqués qui suit généralement les défaites. Renouveler le parti, le réinventer, le refonder : depuis 1993, les périodes... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2007

LES QUATRE ERREURS DE SEGOLENE ROYAL, PAR JEAN-LOUIS MISSIKA

Il reste utile et nécessaire de dresser un diagnostic précis de l'échec de la campagne de la candidate socialiste. Cela semble un siècle, et pourtant c'était il y a moins d'un an. En novembre 2006, en imposant son style et sa thématique, Ségolène Royal gagnait haut la main la primaire socialiste avec plus de 60 % des suffrages des militants, et caracolait en tête dans les sondages d'intentions de vote aussi bien au premier qu'au second tour. Et qui se souvient encore que l'avance de Ségolène Royal dans les sondages a duré jusqu'en... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2007

BENOIT HAMON, LE QUADRA QUI POUSSE

Le député européen fait partie de la nouvelle génération qui ambitionne de prendre le contrôle du PS. Gardien du temple, il ne veut pas d'une rénovation qui ne se ferait pas à gauche. Le compte est bon. Avoir 40 ans aujourd'hui au PS, et des responsabilités, cela vous classe assurément dans la catégorie des chasseurs d'éléphants et fait de vous un membre à part entière de la relève. Surtout lorsque vous avez, comme beaucoup de vos pairs, déjà guerroyé depuis vingt ans et survécu aux courants. Dans un parti en proie au doute,... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2007

LE PS FACE A SES RESPONSABILITES, PAR BERTRAND DELANOE

Idéal de progrès social et culture gestionnaire doivent nourrir la refondation intellectuelle de la gauche. A quatre mois après l'élection présidentielle, la santé économique et sociale de la France inquiète : déficit accru du commerce extérieur, dérive des comptes sociaux et permanence de la dette à un niveau gigantesque (1 200 milliards d'euros). Dès lors, que devient la promesse d'une confiance restaurée puisque " ensemble ", tout devait être possible ?... La réponse se trouve dans le niveau de la croissance, au... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2007

MUNICIPALES 2008 - 11E : BATAILLE FRATRICIDE

Le maire de Paris dit n'avoir pas encore pris de décision sur sa candidature, mais en coulisse, on prépare déjà les listes. Mots d'ordre : renouvellement, diversité, ouverture. "Chez nous, vous allez être déçus, il n'y pas de changement", affirme-t-on d'emblée à la mairie du 11e arrondissement. Pas sûr. Georges Sarre, 72 ans, conseiller de Paris depuis 1977 et président du Mouvement républicain et citoyen (MRC), veut repartir pour un troisième bail municipal. "Le renouvellement, c'est pour ceux qui n'ont pas... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 14:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2007

LA TVA SOCIALE, UNE FAUSSE REPONSE, PAR THOMAS PIKETTY

Après des mois de tergiversations, le gouvernement Sarkozy-Fillon semble décidé à remettre sur la table le dossier de la TVA sociale. Au printemps, le sujet avait été introduit de la pire des façons, juste après avoir dépensé 15 milliards d’euros de cadeaux fiscaux clientélistes et inefficaces (intérêts d’emprunts, bouclier fiscal, heures supplémentaires), soit l’équivalent de deux points de TVA. Difficile, dans ces conditions, pour les électeurs des législatives, de ne pas suspecter la droite de vouloir financer ses promesses... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2007

LA RENOVATION N'EST NI UN PETIT MATIN NI UN GRAND SOIR : ENTRETIEN AVEC GILLES CANDAR

Que signifie l’agitation rénovatrice des socialistes ? Après les récentes défaites électorales et l’annonce du départ du premier secrétaire, les socialistes font le constat unanime d’un parti un peu vieilli, trop sectorisé et pas assez ouvert sur la société. Le débat sur la rénovation est récurrent et nécessaire. En plus d’un siècle de socialisme, le parti est régulièrement entré en introspection. Quelle a été la dernière rénovation du parti ? Dans les années 70, le socialisme a mené sa rénovation avec succès.... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2007

25 ANS APRES LA DEPENALISATION, LA DROITE RESTE LA DROITE, PAR GILLES BON-MAURY

Il y a 25 ans, les socialistes supprimaient l'alinéa 2 de l'article 331 du code pénal, hérité du régime de Vichy, qui incriminait « quiconque aura commis un acte impudique ou contre nature avec un individu mineur du même sexe ». Après la victoire de François Mitterrand en mai 1981, les services de police ont reçu l'instruction de cesser les discriminations à l'égard des homosexuels. La France a cessé de ranger l'homosexualité parmi les maladies mentales. La loi du 4 août 1982 a abrogé les lignes du code pénal sur lesquelles reposait... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2007

MENACES SUR L'ACCES AUX SOINS, PAR DIDIER TABUTEAU

L'instauration d'une franchise médicale et l'ampleur des dépassements d'honoraires fragilisent l'assurance-maladie. La santé a été la grande absente des débats pendant la campagne présidentielle. Pourtant le projet de créer une franchise de remboursement pose une question politique de première importance. Il pourrait remettre en question les principes fondateurs de l'assurance-maladie. D'abord parce que la franchise créerait un obstacle dans l'accès aux soins en dissuadant les ménages aux revenus modestes de consulter ou de se... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]