31 janvier 2008

POUVOIR D'ACHAT, LE COMPTE N'Y EST PAS, PAR DIDIER MIGAUD

Trois constats ressortent des études officielles : les inégalités augmentent, la redistribution est de moins en moins effective, et le pouvoir d'achat est remis en question. L'improvisation dans laquelle, en fin d'année 2007, le gouvernement a présenté un texte sur le pouvoir d'achat, six mois après avoir voté un paquet fiscal censé à l'époque régler le problème, démontre la difficulté de la majorité à apporter des réponses efficaces. Alors que les inégalités s'étaient plutôt réduites entre 1996 et 2002, elles tendent aujourd'hui à... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2008

CONGE PATERNITE : A QUAND L'EGALITE DES DROITS ?

Elodie a demandé un "congé paternité" à la naissance de l'enfant de sa compagne Karine. Ce congé lui a été refusé par l'assurance maladie, puis par le tribunal des affaires de sécurité sociale de Nantes. La cour d'appel de Rennes vient de confirmer cette décision de refus. Aujourd'hui, une mère lesbienne ne dispose pas du droit d'être soutenue par sa conjointe après l'accouchement, et celle-ci, qui compte jouer un rôle dans l'éducation de l'enfant, n'a pas le droit de profiter des premiers jours du nourrisson.La Haute... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2008

POUR UNE SOLIDARITE VRAIMENT ACTIVE, PAR CHRISTOPHE SIRUGUE

La lutte contre la pauvreté,la précarité et l’exclusion est un enjeu qu’une société moderne doit être en capacité de relever, surtout quand notre pays compte environ 7 millions de pauvres,soit plus de 10 % de la population française vivant avec moins de 650 euros par mois.Si le revenu de solidarité active (RSA) proposé par le gouvernement est fidèle à la pensée originelle de Martin Hirsch, c’est-à-dire un outil innovant pour valoriser le retour à la vie active des bénéficiaires de minima sociaux, alors les départements ont raison de... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2008

MARC LAZAR : "UNE GRAVE DEFAITE DU CENTRE-GAUCHE EN ITALIE"

Après la démission jeudi de Romano Prodi, Giorgio Napolitano, le président de la république italienne a entamé vendredi des tractations pour trouver une issue à la crise politique. Jusqu'à mardi, le chef de l'Etat va consulter les responsables politiques afin de déterminer s'il doit appeler à des élections anticipées ou à la formation d'un gouvernement de transition. Pourquoi Romano Prodi a voulu à tout prix aller devant le Sénat pour demander la confiance des sénateurs alors qu’il était presque assuré de ne pas l’obtenir ?... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2008

ATTALI, MAGICIEN, PAR SERGE HALIMI

"Tout ce que vous proposerez, je le ferai ", avait promis M. Nicolas Sarkozy au moment de confier à M. Jacques Attali la responsabilité d’un rapport destiné à "libérer la croissance française". Le président de la République a-t-il une fois de plus pris la mesure de son impulsivité — et de son imprudence ? En tout cas, deux des principales recommandations de la commission Attali — la suppression du département et l’abandon du "principe de précaution" dans le domaine de l’environnement — ont d’ores et déjà... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2008

MALAISE DANS LA CIVILISATION, PAR REGIS DEBRAY

"L'instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé parce qu'il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d'un engagement porté par l'espérance." Qu'en auraient pensé, devant le peloton d'exécution, Jean Cavaillès, Marc Bloch, Jean Prévost, Léo Lagrange ? Ils avaient assez de foi en eux pour hausser les épaules. Mais du temps où il y avait une gauche en France, cette injure - dans la bouche d'un président de la République - eût mis un million de citoyens sur le pavé. Une... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2008

RETENTION DE SURETE : RUPTURE ETHIQUE, PAR PATRICK MAREST

L’Assemblée nationale vient d’accepter la création de centres socio-médico-judiciaires de sûreté. Demain, si le Sénat l’imite, les auteurs de crimes graves seront enfermés à leur sortie de prison pour une durée potentiellement infinie, non pas en vertu d’un jugement sanctionnant une nouvelle infraction, mais parce qu’ils auront été considérés dangereux. C’est ainsi que notre pays s’apprête à rompre avec les principes affirmés dans la déclaration de 1789 selon laquelle nul ne peut être puni s’il ne s’est rendu coupable d’un fait... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2008

LUTTER CONTRE LA RECIDIVE SANS PIETINER LE DROIT, PAR ELISABETH GUIGOU

Mes propos sur le projet de loi "rétention de sûreté" ont été gravement déformés par le président du groupe UMP sans doute pour remobiliser les députés de la majorité qui ne sont pas tous à l’aise avec ce projet. Ce que j’ai dit à l’Assemblée nationale : "Vous, madame la ministre, vous, monsieur le rapporteur, anciens magistrats, vous tournez le dos à Beccaria, nourri de la philosophie des Lumières, vous choisissez Lombroso et son "homme criminel". Or, vous le savez, c’est cette philosophie positiviste qui a... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2008

JEAN VIARD : "LA FIN DES 35 HEURES, UN RETOUR AUX ANNEES 60"

Sociologue, spécialiste des temps de travail et du temps libre, Jean Viard livre une analyse approfondie de l’impact des 35 heures : les bouleversements qu’elles ont occasionnés dans la vie des Français et les aménagements encore nécessaires. S’appuyant sur ces constats, il affirme que la remise en cause des 35 heures et de la durée légale du temps de travail ramènerait la société quarante ans en arrière. Qu’est-ce que les 35 heures ont changé dans la vie des Français ? Avant toute chose, il est important de rappeler d’où... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2008

LA LETTRE DU NPS DE LA SECTION LEON BLUM

La question sociale et la question démocratique sont au fondement même du Nouveau Parti Socialiste (NPS) et demeurent au cœur de sa réflexion politique. Sur la répartition des revenus entre le capital et le travail, nous n’avons jamais cessé de militer pour une politique économique à la fois plus efficace et plus juste qui stimule de manière durable la croissance par une aide publique constante et massive à l’investissement immatériel et par une redistribution beaucoup plus équitable des gains de productivité ou des bénéfices des... [Lire la suite]
Posté par AMBROISE_NPS à 03:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]